Les privilèges d’Adam et Marion

J’ai plongé dans ce roman avec de grandes attentes, je l’avoue. Fanny Britt est une autrice de renom qui maitrise la langue, qui nous glisse doucement dans la psychologie des personnages. On les suit, on veut savoir ce qu’il va leur arriver, on s’attache, on tente de comprendre leur désarroi même s’ils ont tout pour être heureux. Et cette lecture nous amène certainement à réfléchir sur nos propres vies privilégiées.

Dans cet opus, on rencontre d’abord Adam, personnalité publique qui a percé grâce à ses talents de chef cuisinier. Lors d’un voyage au bord de la mer, il a un accident de surf, où il passe près de la mort et au passage, broie le genou d’une jeune fille, prénommé Celia. Cet événement le changera sa perception de la vie, qu’il porte lourdement jusqu’à cette érablière qu’il vient d’acquérir. Pendant ce temps, Marion, sa conjointe à l’aube de ses 40 ans, vit également de grands bouleversements intérieurs.   

J’ai beaucoup aimé ce roman, mais je dois dire que je suis restée sur ma faim lorsque je l’ai terminé. J’aurais envie d’en savoir plus sur la personnalité de Celia, qui à première vue semble complexe, mais aussi sur ce que réserve l’avenir d’Adam et Marion.

Faire les sucres, Fanny Britt (Cheval d’août)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s